Jonathan Marleau

Gouin
Porte-parole
des gens de
la Petite-Patrie

Jonathan Marleau

Gouin
Porte-parole
des gens de
la Petite-Patrie

Mes engagements pour les gens de La Petite-Patrie

ÉDUCATION

Être le porte-parole des gens de La Petite-Patrie auprès du Gouvernement du Québec et de la Commission scolaire de Montréal pour que chaque élève du quartier puisse avoir une place dans une école du quartier.

Assurer aux enfants du quartier l’accès à des écoles rénovées, modernes, dignes du 21e siècle et où ils seront fi ers d’étudier.

Favoriser la concertation des organismes de lutte contre le décrochage scolaire et de lutte contre l’analphabétisme de La Petite-Patrie afi n d’encourager la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes.

CULTURE

Travailler de concert avec la Ville et appuyer les entrepreneurs du milieu pour faire en sorte qu’il y ait des initiatives permettant aux artistes et artisans locaux d’exposer leurs oeuvres et leurs travaux dans l’espace public.

AÎNÉS ET FAMILLE

Soutenir des initiatives de projets de cohabitation intergénérationnelle aînés-étudiants.

ENVIRONNEMENT

Appuyer des initiatives de revitalisation de terrains autrefois industriels.

DÉMOCRATIE

Tenir un rassemblement citoyen à tous les mois.

Vote le jour du scrutin

Le lundi 29 mai 2017, les bureaux de vote sont ouverts de 9 h 30 à 20 h.
Trouvez votre bureau de vote : https://clic.plq.org/BureauVote

L’engagement social a toujours été une priorité pour moi

Originaire de la région de Bellechasse et natif de Port-au-Prince, en Haïti, je suis un Québécois de 25 ans engagé dans sa communauté depuis plusieurs années. Je suis actuellement finissant en sciences sociales à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), après avoir réalisé une partie de mon parcours universitaire à Ottawa en développement international et mondialisation. J’ai notamment occupé les fonctions de coordonnateur aux affaires sociopolitiques et à la recherche à la Fédération collégiale étudiante du Québec (FECQ). J’étais, depuis 2014 et jusqu’en octobre dernier, président fondateur du Jeune conseil de Québec, une association qui a pour vocation l’organisation d’une simulation visant à promouvoir et encourager la participation des jeunes au palier municipal.

Je suis administrateur du Projet CALEB depuis novembre 2015. Le Centre d'aide local pour enfants dans le besoin (CALEB) est un projet familial d'orphelinat actuellement en construction à Parakou, au Bénin. Je suis également président de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec depuis un peu plus d’un an.

Mon implication m’a d’ailleurs valu, en 2010, la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse. Cette reconnaissance témoigne de l’engagement, de la détermination et du dépassement de soi des Québécois qui la reçoivent.

Suivez ma campagne

Simon Martin, agent officiel